L’Assemblée Nationale est morte, Vive l’Assemblée !

 

Dès 12 ans / Durée: 1h15min / Création 2016


  • Assemblée créative : Alix Arbet, Arthur Baratin, Soizic de La Chapelle, Anthony Liébault, Pierre-Damien Traverso.
  • Mandatée à la mise en forme : Soizic de La Chapelle.
  • Création lumière : Lisa Robert.
  • Scénographie : Christian Filipucci.
  • Costumes : Véronique Frumy.
  • Graphisme : Adeline Debatisse.
  • Son : Cédric et Guillaume de La Chapelle, Aurélien Serre.
  • Regard complice: Florent Maréchal.

Résumé

Flash info très spécial, nous apprenons à l’instant la mort de l’Assemblée Nationale, c’est un événement sans précèdent. Tout de suite, en direct du Palais Bourbon, notre envoyé spécial Jean-Jacques Marchand. C’est à vous Jean-Jacques !

Au Palais Bourbon, désaffecté depuis tant d’années, trois ancien.nes député.es organisent une réunion souterraine. L'endroit a été abandonné il y a des années, lorsque l’Assemblée Nationale a été…
Enfin, vous savez. Un maigre espoir les tient. Malgré les risques et les obstacles, Dimitri, Jean-Mi et Marie-Ange osent aujourd’hui revenir, pour tenter de repenser une nouvelle assemblée. Il faut faire le bilan, calmement, affronter les vieux démons qui surgissent des cadavres de bières et des vieilles banderoles - miteux témoins du temps qui a décidément passé trop vite.
Heureusement, Marianne veille.
Malgré ses deux trous rouges au côté droit, elle se souvient.

2015, 1789, 1958, 2002, 1793, 1848…

Les années se mélangent et se confondent sur fond d’Ennio Morricone ou de Michel Delpech. Cette réunion très-souterraine, sérieusement burlesque et bigrement poétique, retrace les origines, déboires et dérives de notre grande et emblématique démocratie française dans un brillant désordre.
Une seule chose reste certaine : tout est encore à construire.


"On valse avec les époques, on se rit de l’historique, tour à tour députés de la constituante, citoyens sous Chirac et apprentis résistants maladroits et gauches. Nous jouons avec les genres et les supports, du western à la radio en passant par le film noir et la guinguette, Victor Hugo et Gloria Gaynor."